BKGR anticipe une hausse de 13,4% de la capacité bénéficiaire de la cote cette année à 33,2 MMDH

| Le 15/5/2024 à 16:57
L’industrie devrait voir sa capacité bénéficiaire progresser de 15,6% à 17,7 MMDH. Les financières devraient enregistrer une croissance de 10,7% à 13,8 MMDH. La capacité bénéficiaire des assurances devrait s’apprécier en 2024 de 14% à 1,7 MMDH. La masse des dividendes en 2024 est également attendue en hausse de 6,3% à 21 MMDH.

La société de recherche BKGR a publié son forecast 2024-2025. Elle projette une amélioration des revenus et de la capacité bénéficiaire de la cote en 2024 et 2025.

Une amélioration attendue de l’activité commerciale de la cote de 5,9% à 275 MMDH est attendue en 2024, portée par l’ensemble des secteurs (+6,1% pour les financières, +5,7% pour l'industrie et +6,5% pour les assurances). La société de recherche souligne qu’en 2025, une croissance des revenus de la cote de 7% devrait être observée pour atteindre 294,2 MMDH.

La capacité bénéficiaire de la cote devrait également progresser cette année, ainsi qu’en 2025. D’après BKGR, elle devrait se bonifier de 13,4% cette année à 33,2 MMDH. Retraité de la provision Wana constatée par IAM en 2023 et des contributions au Fonds 126, le RNPG global devrait s’améliorer de 7,1% en 2024. En 2025, la capacité bénéficiaire de la cote devrait atteindre les 36 MMDH.

Chaque secteur d’activité − industrie, financières et assurances − devrait voir son RNPG progresser cette année, selon BKGR.

L’industrie devrait voir sa capacité bénéficiaire progresser de 15,6% à 17,7 MMDH, attribuable principalement à IAM qui devrait afficher un RNPG en hausse de 13,4%, tiré par la non-récurrence du don au Fonds spécial de gestion des effets du séisme et de la provision de 500 MDH. De son côté, TotalEnergies devrait profiter de la non-récurrence de l’amende réglée dans le cadre de l’accord conclu avec le Conseil de la concurrence. LafargeHolcim Maroc devrait également contribuer avec une appréciation attendue de 23,4%, sous l’effet combiné de l’optimisation des coûts de production et de la hausse du chiffre d’affaires redevable à la reprise de la dynamique sur le marché domestique.

Concernant les financières, leur capacité bénéficiaire devrait enregistrer une croissance à deux chiffres de 10,7% à 13,8 MMDH, portée principalement par la bonne tenue du PNB et par l’allègement des charges générales d’exploitation, compensant ainsi la légère hausse attendue (+1,1%) du coût du risque devant accompagner la croissance de l’encours de crédits et couvrir une éventuelle dégradation de la sinistralité au Maroc. Cela s’explique par les retombées négatives des crédits Oxygène et Relance, et de la notation de certains pays d’implantation pour les acteurs disposant de filiales en Afrique. La hausse prévue des dotations pourrait toutefois être compensée par d’éventuelles reprises émanant de la politique de provisionnement prudente et prospective adoptée par le secteur en 2023.

La capacité bénéficiaire des assurances devrait, en 2024, s’apprécier de 14% à 1,7 MMDH, tirée notamment par le bon comportement attendu de l’activité commerciale ainsi que par un allègement des pressions inflationnistes.

Les banques devraient être les premières contributrices à la croissance des bénéfices de la cote cette année, avec une contribution positive de 1.327 MDH, suivi des télécoms et du BTP avec des contributions positives respectives de 708 MDH et 509 MDH.

La masse des dividendes en 2024 est également attendue en hausse de 6,3% à 21 MMDH. Selon BKGR, elle devrait progresser légèrement pour atteindre 21,4 MMDH en 2025.

Vous avez un projet immobilier en vue ? Yakeey & Médias24 vous aident à le concrétiser!

Si vous voulez que l'information se rapproche de vous

Suivez la chaîne Médias24 sur WhatsApp
© Médias24. Toute reproduction interdite, sous quelque forme que ce soit, sauf autorisation écrite de la Société des Nouveaux Médias. Ce contenu est protégé par la loi et notamment loi 88-13 relative à la presse et l’édition ainsi que les lois 66.19 et 2-00 relatives aux droits d’auteur et droits voisins.
lire aussi
  • | Le 19/5/2024 à 10:14

    Immobilier. Arrondissement par arrondissement, voici les prix pratiqués à Casablanca en 2023

    Sidi Moumen, Hay Hassani, Aïn Chok, Maarif, Ain Sebaa ou Anfa,... L'immobilier d'un arrondissement à un autre change. Où se concentrent les ventes immobilières au sein du grand Casa en 2023 ? Comment se sont comportés les prix ? Les données exclusives fournies par notre partenaire Yakeey apportent la réponse.
  • | Le 17/5/2024 à 15:08

    CFG Bank : indicateurs en forte hausse à fin mars, RNPG 2024 attendu en hausse de 40% à 50%

    Le groupe affiche une forte hausse de ses indicateurs à tous les niveaux à fin mars. Le PNB progresse de 44%. Le RBE progresse à un rythme plus soutenu, du fait d'une bonne maîtrise des charges qui croissent moins vite que le PNB. Le RNPG 2024 du groupe devrait progresser entre 40% et 50%.
  • | Le 17/5/2024 à 14:00

    Disway : baisse de 9% du chiffre d’affaires à fin mars

    Le segment Volume a vu son chiffre d’affaires reculer de 11,6% du fait de retards de plusieurs projets, de la baisse de la demande sur plusieurs produits technologiques en raison de la hausse des droits de douanes et de la rupture de plusieurs segments de produits à cause des incidents en mer Rouge.
  • | Le 17/5/2024 à 10:38

    Crédit du Maroc : hausse de 16,5% du RNPG au 1er trimestre 2024

    Le groupe affiche une bonne tenue des crédits avec un encours en hausse de 7,1% à 53,2 MMDH. Le PNB progresse de 10% du fait de la bonne tenue des marges d’intérêts et sur commissions.
  • | Le 16/5/2024 à 15:53

    Oncorad : “D’ici début 2026, nous souhaitons tripler la valeur du groupe” (Redouane Semlali)

    Il y a un an, le groupe Oncorad annonçait une levée de fonds de 458 MDH auprès de CDG Invest Growth et STOA. Depuis, quels sont les changements structurels et les développements qui ont été menés ? Création de holdings, acquisition de foncier... Redouane Semlali, PDG et cofondateur du groupe, nous en dit plus.
  • | Le 15/5/2024 à 16:53

    Auto Hall : hausse de 9,3% du chiffre d’affaires consolidé à fin mars

    Le groupe a affiché à fin mars une hausse de 4,4% de son volume de vente à 4.465 unités, alors que le marché affichait une baisse de 3,1%.