Le changement climatique et les guerres mettent en péril le commerce international, selon l'ONU

(AFP)

Le 20 mai 2024

Le changement climatique ainsi que les guerres en Ukraine et à Gaza mettent en péril le commerce international en perturbant le transport maritime, a estimé dimanche une responsable de l'ONU depuis le canal de Panama.

"Nous avons d'un côté la géopolitique et de l'autre le changement climatique, qui affectent les principales routes maritimes du monde", a déclaré Rebeca Grynspan, secrétaire générale de la Cnuced, l'agence onusienne chargée du Commerce et du Développement.

Ces deux conflits provoquent des "perturbations" sur le canal de Suez, en mer Rouge et en mer Noire, tandis que le réchauffement climatique entraîne des réductions du trafic sur le canal de Panama, a détaillé Mme Grynspan.

Ces "perturbations (...) nous affectent tous, ils génèrent des goulots d'étranglement très importants" et ont un "impact sur l'inflation internationale et les prix des biens les plus essentiels", a-t-elle ajouté, rappelant que 80% du commerce mondial repose sur le transport maritime.

Quelque 6% du commerce maritime mondial passe par le canal de Panama, dont les autorités ont relevé jeudi de 27 à 31 le nombre de traversées de bateaux quotidiennes, un chiffre moindre par rapport à celui d'avant la sécheresse en cours dans le pays (39).

Contrairement au canal de Suez, le canal de Panama n'utilise pas de l'eau de mer mais de l'eau douce issue des pluies pour son fonctionnement, ce qui le rend plus vulnérable au réchauffement qui peut se traduire par une réduction des précipitations.

Face à cette situation, le Mexique a inauguré en décembre une voie ferrée censée être une alternative au canal de Panama. De son côté, le Honduras a présenté en février un projet de construction d'un chemin de fer pour des trains de fret entre les océans Pacifique et Atlantique. Mais Tegucigalpa manque de financement.

Jan Hoffmann, chef du Commerce et de la Logistique à la Cnuced, a cependant souligné que le transport maritime était moins cher que le transport terrestre.

"L'alternative des ponts terrestres, (d'un) couloir bi-océanique, nous laisse sceptiques", a-t-il dit.

Le canal de Panama permettra à 32 navires de le traverser à partir du 1er juin.

Les précipitations provenant du bassin versant du canal fournissent de l'eau potable à 58% de la population panaméenne.

Vous avez un projet immobilier en vue ? Yakeey & Médias24 vous aident à le concrétiser!

Le 20 mai 2024

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.