“Culture toxique” à la FDIC: le patron du régulateur bancaire américain démissionne

(AFP)

Le 20 mai 2024

Le patron de la FDIC, un régulateur bancaire américain, a annoncé lundi qu'il quitterait ses fonctions prochainement, après un rapport faisant état d'une "culture toxique" de longue date au sein de l'agence, et les appels à démissionner de parlementaires républicains et démocrates.

"A la lumière des événements récents, je suis prêt à quitter mes responsabilités une fois qu'un successeur sera confirmé", a annoncé dans un communiqué Martin Gruenberg, président de la FDIC, l'agence chargée d'assurer les dépôts bancaires aux Etats-Unis.

"D'ici là, je continuerai à assumer mes responsabilités en tant que président de la FDIC, y compris la transformation de la culture sur le lieu de travail à la FDIC", a-t-il ajouté.

La Maison Blanche a indiqué lundi soir que Joe Biden proposerait "bientôt" un nouveau candidat à la présidence de la FDIC.

"Et nous nous attendons à ce que le Sénat confirme rapidement le candidat", a dit Sam Michel, un porte-parole de la Maison Blanche, dans un email à l'AFP.

Martin Gruenberg, à la tête de la FDIC depuis janvier 2023, après un premier mandat de président et des fonctions de directeur et vice-président depuis 2005, avait été entendu mercredi et jeudi au Congrès.

Il avait été longuement interrogé par les élus à la Chambre des représentants et sénateurs sur les conclusions d'une enquête indépendante, publiées le 7 mai, et qui décrivaient la FDIC comme "un lieu de travail où la culture est +misogyne+, +patriarcale+, +insulaire+ et +obsolète+".

Plusieurs élus républicains avaient alors appelé à sa démission, les démocrates se tenant à distance pour éviter qu'un républicain ne prenne la tête de l'agence.

Mais lundi, le démocrate Sherrod Brown, président de la commission bancaire du Sénat, a, à son tour, demandé son départ: "il doit y avoir des changements fondamentaux à la FDIC", a-t-il dit dans un communiqué.

"Ces changements commencent par une nouvelle direction", a-t-il continué.

Multiples témoignages à l'appui, les conclusions du rapport, réalisé par le cabinet Cleary Gottlieb Steen & Hamilton à la demande de la FDIC, font état de remarques sexistes, racistes et homophobes, harcèlement, moqueries envers des employés porteurs de handicap, entre-soi d'hommes blancs, ...

L'enquête montre également "une peur généralisée de représailles (...) qui a conduit à une sous-déclaration des fautes professionnelles au fil des années".

Et les signalements de comportements inappropriés ne conduisaient qu'à peu ou pas de sanctions: "selon les rapports publics de la FDIC, sur les 92 plaintes pour harcèlement déposées dans le cadre de son programme anti-harcèlement (...) de 2015 à 2023, aucune n'a abouti à (...) une quelconque mesure disciplinaire plus grave qu'une suspension".

Vous avez un projet immobilier en vue ? Yakeey & Médias24 vous aident à le concrétiser!

Le 20 mai 2024

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.